ISBN : 9782957462308
208 p. - 12 x 19 cm - 212 g
Préface : Jean Gabin
14,00€
Les Lapidaires

Pantruche

Ou les mémoires d'un truand

ISBN : 9782957462308
208 p. - 12 x 19 cm - 212 g
Préface : Jean Gabin
14,00€
Les Lapidaires
TRIGNOL Fernand
Disponibilité : Disponible

 

Avec ce roman autobiographique, Fernand Trignol nous jette tête la première dans les bas-fonds parisiens du début du XXe siècle ; ainsi que dans ceux, tout aussi fangeux et impitoyables, de l’âge d’or du cinéma français : le cinéma d’avant-guerre… celui des monstres sacrés (Jean Gabin qui préface ce texte, Louis Jouvet, Michel Simon, Arletty...). Voisin débraillé de Ma Philosophie de Courteline, dont Trignol était l’ami, ce recueil d’anecdotes mêle argot et français ouvragé au profit d’une petite musique qui évoque irrésistiblement le bouillonnement des faubourgs d’un Paris disparu. 

Veuve, ma dabe s’était mise avec un ouvrier. Je ne m’entendais pas avec lui. C’était un petit nière insignifiant. Mézigue, j’étais grand, sec et vif. Il voulait me frictionner. À chaque coup c’était lui qui prenait la tisane. En bonne mère, la mienne n’a pas hésité : c’est moi qu’elle a foutu à la lourde, « manu militari », comme dit Gégène Stubert qui a de l’instruction.
Alors a commencé pour moi la vie de la rue avec tous les truands du quartier. Toujours sans un, je payais ma taule deux francs cinquante par semaine et me nourrissais le plus souvent de deux ou trois crêpes à deux sous, rue de la Gaîté. Je faisais un peu tous les turbins : vendeur de journaux, ouvreur de lourdes devant les champs de courses, et crevant de faim les trois quarts du temps.

Cinéma France Roman noir, Polar

Catalogue




Actualités

"Nous ne vendrons plus nos livres sur Amazon"

PDF :
Lire la suite ...