ISBN : 9782915727340
800 p. - 14 x 21 cm - 870 g
Collection Histoire
Préface : Anne Deffarges
Traduction : Monique Tesseyre et Domnique Petitjean
35,00€
Les Bons caractères

Histoire de la social-démocratie allemande

de 1863 à 1891

ISBN : 9782915727340
800 p. - 14 x 21 cm - 870 g
Collection Histoire
Préface : Anne Deffarges
Traduction : Monique Tesseyre et Domnique Petitjean
35,00€
Les Bons caractères
MEHRING Franz
Disponibilité : Disponible
Date de sortie : 25/04/2013

 

Cette édition, inédite en langue française, recouvre une grande importance car très peu d’écrits sont disponibles en France sur la riche histoire de ce grand parti ouvrier socialiste, qui était alors le meilleur propagateur des idéaux de transformation sociale de la société.

 

Ecrit à fin du XIXe siècle par Franz Mehring, un historien reconnu qui avait rejoint la social-démocratie quelques années plus tôt, avant de devenir ensuite, aux côtés de Rosa Luxembourg, un des fondateurs du Parti communiste allemand, cet ouvrage, qui fit date en Allemagne, est fondamental pour toux ceux qui, de près ou de loin, s’intéressent à l’histoire du mouvement ouvrier.

 

Le présent volume est consacré à la jeunesse du mouvement, entre 1863 et 1891, qui recouvre ce qu’on appelle l’ère Bismarck. Pendant les années 1860, deux organisations distinctes naissent, l’ADAV (Association générale des travailleurs allemands) de Lassalle, et le parti dit « d’Eisenach », autour de Bebel et Liebknecht, puis fusionnent en 1875 pour former le SAPD, le Parti ouvrier socialiste d’Allemagne. Ce parti socialiste devint vite un parti de masse.

 

Pourtant, ses militants ont en permanence à faire face au gouvernement et à nombre d’industriels qui font tout pour entraver leur action par l’intimidation, le licenciement, l’expulsion du territoire, la calomnie et jusqu’aux fameuses lois d’exception contre les socialistes. Mehring en donne une description détaillée, et montre comment le SAPD se développe malgré la répression.

 

Pour cela, le parti emprunte différentes voies, parmi lesquelles bien sûr la propagande, l’agitation politique et le travail parlementaire, puisque malgré l’interdiction, les socialistes conservent le droit de se présenter aux élections ; le parti existe également au travers de ses syndicats, de ses coopératives, de ses caisses de secours, de ses associations culturelles et sportives. Les décennies 1870 et 1880 sont celles d’un fort développement du mouvement socialiste malgré la répression.

 

L’année 1890 marque une importante radicalisation ouvrière, une montée socialiste aux élections, l’éviction du chancelier Bismarck et la fin des lois d’exception. En 1891, le parti revenu à la légalité peut alors se donner un nouveau nom, le SPD, Parti social-démocrate d’Allemagne et adopte un programme plus clairement marxiste.


Histoire sociale Marxisme Syndicalisme Allemagne

Catalogue




Actualités